John Paul II Foundation

Rencontre avec Magdalena Biolik et Marcin Moroń

Dimanche 17 février a eu lieu dans l’auditorium Jean-Paul II, via Botteghe Oscure à Rome une conférence « L’amour … quand la vie cesse d’être facile », organisée par le Centre de Documentation et d’Etudes du Pontificat de Jean-Paul II ainsi que par l’Aumônerie Polonaise de la paroisse Saint Stanislas Evêque et Martyr. La conférence a été effectuée par deux scientifiques venus de l’Université de Silésie à Katowice : Mme Magdalena Biolik, psychologue et théologienne, doctorant en sciences de la famille de la Faculté de Théologie et dr Marcin Boroń, psychologue et chercheur de la Faculté de Pédagogie et de Psychologie. Les deux sont experts en conseils et opinions dans le domaine de la psychologie.

Comment exprimer l’amour dans les différentes relations ?

Pour commencer, les deux conférenciers ont rappelé que l’amour constitue un besoin universel de l’homme qui est important quel que soit l’âge, la condition ou la vocation. Ensuite ils ont développé les concepts des langages de l’amour qui caractérisent chaque personne dans sa manière d’exprimer l’amour dans les différentes relations. L’amour peut être exprimé par des expressions affirmatives, des petits services, le temps passé ensemble, le sens du toucher ou des cadeaux. Nous manifestons habituellement l’amour dans nos relations interpersonnelles à l’aide des manières ci-dessus et nous sommes aussi sensibles à la même façon  de ressentir une expression d’amour. La clef de réussite dans une relation repose sur la connaissance de son propre langage d’amour et de celui de nos proches ainsi que sur la lisibilité du message pour le destinataire.

Dans la deuxième partie les conférenciers se sont concentrés sur les relations entre les fiancés et entre les époux. Ils ont évoqué la question de la préparation à la vie conjugale où chacun doit répondre s’il est prêt à former un couple heureux avec la personne choisie. Ils ont souligné le rôle de la ressemblance dans les domaines qui influent sur l’unité conjugale, à savoir les domaines : intellectuel, social, émotionnel, physique et spirituel. Ils ont remarqué que les différences dans ces domaines fondamentaux favorisent l’apparition de conflits dans la future vie conjugale. Ils ont également remarqué que la dynamique des relations intimes est toujours liée au début avec une certaine idéalisation, avec l’ignorance des domaines conflictuels ou avec une conviction que l’on peut surmonter les différences. Ensuite ils ont souligné les sujets les plus importants qui devraient être abordés pendant la préparation au mariage (relations avec les familles d’origine, avoir et éduquer les enfants, méthodes du planning familial, aspirations professionnelles, questions financières, relations avec des amis et loisirs). Quand un couple est déjà marié, peu importe depuis combien de temps, il peut toujours aborder ces sujets s’ils n’ont pas été traités ou bien s’ils sont source de conflits conjugaux.

Après la partie formelle de la conférence, les participants et les organisateurs ont pu échanger librement avec les conférenciers.

Magdalena Biolik

traduction du polonais: Czeslaw Noster

Photos : Centre de Documentation et d’Etudes du Pontificat de JPII