Peuple de prêtres, peuple royal, assemblée sainte, peuple de Dieu – chante à ton Seigneur !

Nous commençons les célébrations du Triduum Pascal. Pendant trois jours nous allons parcourir avec le Christ le chemin depuis le Cénacle, à travers le jugement de Caïphe et de Pilate jusqu’au Golgotha, afin d’arriver au tombeau vide. Aujourd’hui, Jeudi Saint, nous faisons le premier pas pendant la célébration de la Cène, présidée par notre curé le père Jarosław Koch SChr. Nous nous rendons au Cénacle où Jésus Christ a instauré deux sacrements étroitement liés : l’Eucharistie et l’Ordination. Ils nous montrent l’amour de Dieu pour chacun de nous. Jésus enferme en quelque sorte dans le sacrement de l’Eucharistie tout ce qui devait s’accomplir le matin de Pâques jusqu’à Son retour. En cette soirée particulière, nous nous rassemblons dans notre église à Aulnay sous Bois afin de commémorer la Cène du Seigneur. Est-ce seulement une commémoration ? Pourtant notre Seigneur est présent ici et maintenant, et chaque fois que nous rompons le pain et nous buvons du même calice. Ce soir nous sommes remplis de gratitude pour la présence de Dieu parmi nous dans le très Saint-Sacrement. Nous le remercions car il devient pour nous la nourriture qui nous mène vers l’éternité. En même temps nous nous rappelons que nous sommes appelés à être unis et remplis de l’amour que le Christ nous manifeste. Nous nous efforçons d’approfondir notre foi en participant aux célébrations de la Semaine Sainte. Notre guide est la Parole de Dieu qui nous montre très clairement l’essentiel de ce qui s’est passé il y plus de deux mille ans et de ce qui se passe maintenant dans notre Eglise. Nous avons pour mission d’être acteurs et non pas seulement observateurs passifs. Nous devons appréhender la Pâque du Christ avec notre esprit mais surtout avec notre cœur, afin de partager dans notre vie ce qui s’était passé autrefois et ce que nous revivons pendant la Messe. C’était le sens de l’homélie du père Andrzej Łysy SChr, recteur du séminaire de la Congrégation à Poznań. Nous remercions Dieu d’avoir instauré et d’être resté dans le très Saint-Sacrement de l’Eucharistie.

Nous appelons le Jeudi Saint la fête des prêtres. En commémorant la Cène du Seigneur nous exprimons notre gratitude envers Dieu pour ce don du sacerdoce, pour la vocation des personnes que Dieu lui-même a appelées. Nous nous souvenons de chaque prêtre que Dieu a mis sur notre chemin afin qu’il nous rapproche du Christ. Certains nous ont déjà quittés, d’autres travaillent dans les différentes paroisses mais nous ne les avons pas oubliés. Nous prions pour les prêtres qui sont à nos côtés et qui nous conduisent vers la sainteté en nous parlant de Dieu et en distribuant la Communion. Nous prions également pour les nouvelles vocations afin que Dieu choisisse sans cesse les personnes et qu’il les missionnent pour nous nourrir de la Parole de Dieu et de la très Sainte-Eucharistie. A la fin de la célébration les représentants du conseil paroissial ont présenté nos meilleurs vœux aux prêtres célébrants : Jarosław Koch SChr, Andrzej Łysy SChr, Roman Wrocławski SChr, ainsi qu’au séminariste Jakub Bielecki. Ils ont tous aussi reçu un bouquet de fleurs.

Pendant la Cène le Christ a lavé les pieds à ses apôtres. Nous sommes témoins de ce rite hautement symbolique du Jeudi Saint lorsque notre curé Jarosław Koch lave les pieds aux paroissiens choisis. Ce rite n’est pas dépourvu du sens, ce n’est pas du théâtre ! C’est un geste concret d’amour, de service et de grande humilité. Si notre Seigneur est venu pour nous servir et non pas pour être servi, nous devons suivre son exemple. Après la célébration, la procession avec le très Saint-Sacrement s’est rendue à la chapelle polonaise où les paroissiens ont pu se recueillir et le vénérer.

Texte: Elisabeth Noster Photos: Zbigniew Adamek