John Paul II Foundation
📷 Vatican News

Le pape François sur les pas de Jean-Paul II au Maroc

Le pape François est en visite au Maroc près de 34 ans après la mémorable visite de saint Jean-Paul II qui a rencontré 80 mille jeunes musulmans. Dans son message au  stade de Casablanca il a évoqué les éléments communs entre les musulmans et les chrétiens : la vie dans le même monde et la foi en un seul Dieu vivant. Il a souligné en plus ce qui caractérise les deux religions, l’importance de la prière et le respect pour la vie morale. En s’adressant aux jeunes le saint Pape a dit qu’il venait témoigner de sa foi. Il a rappelé que c’est Dieu qui indique la direction de l’existence humaine en rendant l’homme capable d’aimer et en l’appelant à écouter Sa voix et à suivre Sa volonté. Il questionnait les jeunes : « Les croyants ne doivent-ils pas développer l’amitié entre les gens et les nations qui forment la même famille sur la terre ? ». Le Saint-Père a souligné l’importance du dialogue entre les chrétiens et les musulmans, comme un témoignage commun de l’existence de Dieu dans ce monde qui vit souvent comme si Dieu n’existait pas. Il a appelé à construire un monde meilleur selon le plan du Créateur, ainsi qu’à respecter les autres traditions religieuses. Il a évoqué également l’importance de la liberté religieuse.

Jean-Paul II a rappelé aux jeunes Marocains que l’homme doit être respecté tel qu’il est. Personne n’a le droit d’exploiter ni de mépriser son prochain. Sur cette base on peut construire un monde plus juste, humain et fraternel. Il a parlé de la tradition d’ouverture et de tolérance du Maroc, le pays de la rencontre de différentes civilisations. Il a souligné que les jeunes Marocains étaient  préparés au dialogue avec d’autres jeunes de la terre afin de construire ensemble la paix et la justice, ainsi que pour partager de manière équitable les richesses de la terre et pour grandir dans la vie intérieure et spirituelle.

Le pape Jean-Paul II – L’Eglise respecte et reconnait la valeur de la tradition de l’islam

L’homme est un être spirituel – disait saint Jean-Paul II. – Nous, les croyants, nous savons que nous ne vivons pas dans un monde fermé. Nous croyons en Dieu, nous Le vénérons, nous Le recherchons. L’Eglise catholique reconnait et respecte la valeur de votre chemin religieux et la richesse de votre tradition spirituelle. Nous, les chrétiens, nous aussi,  nous sommes fiers de notre tradition religieuse.

Krzysztof Ołdakowski SJ – le Vatican