John Paul II Foundation

La sainteté repose sur l’amour

Ce sont les  paroles que Jean-Paul II a prononcées pendant  l’homélie de la messe de  béatification du frère Albert  le 22 juin 1983 sur la plaine de Błonia. Ces paroles sont devenues le fil rouge du séminaire qui a eu lieu samedi 30 mars à l’Université Catholique de Lublin (KUL). Le séminaire a été organisé par la Société des Amis de la Fondation Jean-Paul II de Varsovie ainsi que par l’Institut Jean-Paul II de KUL. Les participants de la conférence ont été accueillis par la professeure Ewa Lekka-Kowalik, directeur de l’Institut Jean-Paul II. Le chancelier de KUL, l’archevêque métropolite de Lublin Stanisław Budzik a dit dans son introduction : « L’amour de Dieu et du prochain est une  définition simple et succincte de  sainteté ! Tout homme a pour vocation de devenir saint, donc la sainteté c’est la plus belle normalité ». C’étaient des paroles fortes et très importantes car la sainteté semble lointaine et inaccessible dans la réalité quotidienne. Grâce aux paroles de l’évêque la notion de sainteté est devenue plus proche et plus réelle. Le séminaire s’est déroulé en deux parties : trois conférences et discussion. Le père professeur Henryk Witczyk, premier conférencier, a développé dans son discours trois niveaux de l’amour en s’appuyant sur les textes de la Bible, du livre de la Genèse et du Cantique des Cantiques. Il a présenté de manière très compréhensible « l’image » de Dieu dans la relation homme – femme, lien qui comprenait l’amour originaire et le bonheur. La deuxième conférence intitulée « Et toi, ose être un saint » a été présentée par Dorota Kornas – Biela, professeure de KUL. En évoquant le poème de Norwid « Et vous, osez » qui se référait au personnage de saint Stanisław Kostka, elle a présenté un humble pécheur qui, par son amour et dévouement a bien mérité auprès de Dieu d’être saint. Elle a présenté en quelque sorte « la recette de la sainteté » en disant « qu’un saint c’est l’homme qui est prêt aux changements radicaux dans sa vie ; imprévisible car se laissant guider par la voix de Dieu ».

La dernière conférence de dr Agnieszka Jackowska, philosophe, pédagogue et conseiller familial, portait sur l’amour conjugal dans l’esprit de sainteté, l’amour avec un grand « A ». En s’appuyant sur l’exemple de sa vie,  elle a démontré le fonctionnement d’une famille dans laquelle les époux s’aiment mutuellement et où l’amour est enraciné en Dieu.

Pendant la discussion qui a suivi les conférences on a écouté les différents témoignages, notamment celui de Viktoria Kondratiuk, boursière et doctorante à KUL.

En conclusion du séminaire, Mme Ewa Bednarkiewicz, présidente de la Société des Amis de la Fondation Jean-Paul II à Varsovie, s’est référée à l’hymne de l’amour de la 1èreLettre aux Corinthiens (13, 1-13) de saint Paul. Tous les participants du séminaire ont reçu le texte de ce chant.

A la fin de la rencontre le père Jan Strzałka, directeur de la Maison de la Fondation Jean-Paul II, a remercié au nom de tous les participants de la conférence : la Société des Amis de la Fondation Jean-Paul II, l’Institut Jean-Paul II, les conférenciers et la présidente. La sainteté c’est la plénitude de la vie, maintenant, ici et là-bas, dans l’éternité !

Uliana Hirniuk