JEAN-PAUL II – 50e ANNIVERSAIRE DU SOULEVEMEMT DE VARSOVIE

“On peut dire que le soulèvement de Varsovie a été le plus radical et le plus sanglant de tous les soulèvements polonais. Il a engendré des dégâts inimaginables: non seulement la capitale entièrement détruite, mais également des dizaines de milliers de victimes humaines, en particulier parmi la plus jeune génération de Polonais. Certains se demandent si cela était nécessaire ou si c’était nécessaire à une telle échelle. On ne peut pas répondre à cette question uniquement en termes purement politiques ou militaires. On devrait plutôt garder le silence face au sacrifice, et devant l’ampleur du prix que cette génération d’il  y a cinquante ans a payé pour l’indépendance de la patrie. Ce prix était peut-être déraisonnable mais ils ont fait preuve d’une magnanimité. C’était peut-être une réponse à l’appel du Christ qui a donné l’exemple en donnant sa vie pour ses frères: ”Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis” (…)

Aujourd’hui, avec le respect des héros du soulèvement de Varsovie, il ne faut pas négliger un aspect supplémentaire. Au cours de ces journées, il est difficile de ne pas rappeler tous les prêtres qui ont participé au soulèvement en tant qu’aumôniers, les religieuses-infirmières, ainsi que les messes célébrées entre les bombes et les obus tombés.

 Tout cet héroïsme de la lute de Varsovie portait une marque chrétienne très visible. Dans les lieux où les insurgés, tombés dans les combats, ont été enterrés, il y a des croix et des bougies allumées en signe de foi en la communion des saints et en la vie éternelle. Il faut espérer que le 50e anniversaire de l’Insurrection de Varsovie confirmera cette foi et perpétuera ainsi l’espoir des générations à venir,  non seulement l’espoir de la vie éternelle mais également l’espoir de préserver et de développer ce bien commun appelé République indépendante de Pologne. Je m’agenouille aujourd’hui dans l’esprit sur les tombes des insurgés tombés aux combats à Varsovie et je prie pour que le Christ, le Seigneur de l’histoire des peuples et des nations, récompense leur sacrifice par la vie éternelle. Je prie pour que leur sacrifice, comme le grain jeté dans le sol, apporte une riche récolte à la vie de la génération moderne des Polonais. Leur acte héroïque oblige !

Je prie également pour les insurgés de Varsovie qui ont survécu et participent aujourd’hui aux célébrations de l’anniversaire en tant que témoins vivants de ces jours. Je prie pour toute ma patrie, pour tous mes compatriotes, et en particulier pour les habitants de la capitale, qu’ils sachent rester fidèles à ce grand héritage d’héroïsme et de sacrifice dans l’effort quotidien de construction d’une Pologne juste et prospère.

Je bénis tous les participants du 50e anniversaire de l’Insurrection de Varsovie : Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.

Cité du Vatican, le 1 août 1994

www