📷 Cyfrowa Biblioteka KUL

Il était un excellent stratège et un diplomate

Il était un excellent stratège et un diplomate
Quelqu’un a inventé une blague: „Quelle est la différence entre le Pape et l’Esprit Saint? L’Esprit Saint est partout et le Pape y est déjà allé. » On l’a racontée et l’histoire a commencé à circuler, pas seulement au Vatican. Il paraît que Jean-Paul II en a ri aussi. Mgr Mieczysław Mokrzycki en donne un bref commentaire : « Jean-Paul II avait sa vision de la papauté. Il soulignait toujours qu’il est important d’atteindre chaque homme. Qu’il est important que la Pape soit là où les gens ne peuvent parvenir jusqu’à lui. Je sais qu’il était avec eux dans la prière tous les jours, mais il voulait également être physiquement avec eux. Il voulait qu’ils voient et qu’ils sentent son soutien et, non moins important, que le monde voie et sente que le Pape les soutenait. Il en fut ainsi lors de son voyage en Afrique Noire, au Liban, à Cuba, à Sarajevo. Par sa présence, il disait : « N’ayez pas peur. Je suis avec vous. Le Christ est avec vous ». C’était très important pour ces gens. Il évoquait souvent son premier voyage au Mexique. Il rappelait combien il avait pensé et dit alors que si ce voyage réussissait, les communistes en Pologne ne pourraient plus rien lui interdire. Il était un excellent stratège et un diplomate. Il savait bien ce qu’il faisait et il a réussi.
Avec l’accord de l’archevêque Mieczysław Mokrzycki – « Le mardi était son jour préféré »
Edition M, Cracovie 2008