De Paris à Cracovie et Jasna Góra

Le 2 juin 1979, l’avion avec Jean-Paul II atterrit à Varsovie. Les cloches sonnent dans toutes les églises de Pologne. A la sortie l’avion, Jean-Paul II s’est agenouillé et a embrassé le sol en signe de bienvenue. Des foules de fidèles l’ont salué partout. C’était il y a exactement il y 40 ans. Beaucoup de gens ne connaissent ces événements qu’à travers les médias, mais il y en a aussi parmi nous qui les ont vécus personnellement. En cette année anniversaire, commémorant le premier pèlerinage du Saint-Père en Pologne, une cinquantaine de pèlerins de la paroisse polonaise d’Aulnay sous Bois près de Paris, accompagnée de leur curé Jarosław Koch SChr s’est rendue en Pologne. Le principal but du pèlerinage était de participer à la veillée nocturne de la congrégation Societas Christ, à l’intention de l’émigration polonaise, au cœur de notre capitale spirituelle à Jasna Góra, devant l’icône de la Mère de Dieu. Cette nuit-là, devant l’image miraculeuse, environ deux mille pèlerins polonais de l’étranger sont venus de divers pays européens, y compris d’Aulnay sous Bois. Plus de 60 prêtres ont concélébré la messe présidée par Mgr Wacław Depo, l’archevêque métropolite de Częstochowa.

Pendant ce court séjour en Pologne, en plus de la cérémonie à Jasna Góra, nous suivons également les traces de Jean-Paul II. Nous visitons surtout Cracovie, la cité des rois et du Pape, et en même temps le berceau de la Miséricorde de Dieu, d’où le message de l’amour miséricordieux de Dieu se propage dans toute notre patrie et dans le monde entier. Nous avons commencé notre pèlerinage par le sacrement de la réconciliation dans la basilique de la Divine Miséricorde à Łagiewniki, consacrée par le Saint-Père Jean-Paul II en 2002, par la visite de la tombe avec les reliques de saint Faustyna Kowalska. Ensuite nous nous sommes rendus dans le centre “N’ayez pas peur” tout proche, dédié à saint Jean-Paul II. Le centre Jean-Paul II est avant tout une expression de gratitude envers Dieu pour l’exceptionnel fils de la nation polonaise, devenu le successeur de saint Pierre. “Le sanctuaire a été créé à l’endroit-même où Karol Wojtyła travaillait dans la sueur à l’usine de Solvay pendant l’occupation allemande. C’est pourquoi la maison du Saint a été érigée ici – la seule maison du Pape. ” – dit le vicaire épiscopal en charge du Sanctuaire, le père Jan Kabziński. Dans ce sanctuaire se trouve l’église des reliques de saint Jean-Paul II, entourée d’une couronne de chapelles. La plus grande d’entre elles est la Chapelle Sacerdotale, dans laquelle se trouvent une plaque de l’ancienne tombe du pape polonais et les reliques de son sang. Chaque jour, des pèlerins du monde entier prient à cet endroit spécial. Nous aussi, nous avons eu ce privilège. Notre curé, le père Jarosław Koch a célébré la messe en ce lieu à l’intention de notre groupe et de toute la communauté polonaise à l’étranger. Après l’Eucharistie et la vénération des reliques de saint Jean-Paul II, nous sommes allés à l’église supérieure, où le presbytère et les murs latéraux sont décorés de belles mosaïques représentant des scènes de la Bible, depuis la création d’Adam et Eve à la Résurrection du Christ et à l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie. Il existe également une relique spéciale exposée à la vue du public – la soutane blanche tachée de sang de Jean-Paul II, victime d’une tentative d’assassinat du 13 mai 1981 sur la Place Saint-Pierre. La vue de la soutane blanche tachée de sang du Saint touche énormément tous ceux qui la regardent.

Le lendemain, nous suivons notre guide pour visiter la ville sur les traces de Jean-Paul II où, jeune prêtre puis évêque et cardinal, il traversait les rues tous les jours. Nous partons de l’ancien quartier juif Kazimierz, en passant par les églises du Corps et du Sang du Christ et de Sainte Catherine (avec le Rosarium de Sainte Rita). Nous atteignons « Skałka », c’est-à-dire l’église de Saint Archange Michel Archange et Saint Stanisław, évêque et martyr, avec le monastère des pères pauliniens et l’autel dédié à saint Stanisław. Un endroit spécial pour les Cracoviens, mais surtout pour Jean-Paul II, dans lequel il revenait toujours quand il le pouvait. C’est dans la soirée du 8 juin 1979 que le Saint-Père a rencontré des jeunes de Cracovie. A un moment donné il leur a demandé: “Puis-je vous dire quelque chose?” Les jeunes lui ont répondu “Oui!” Et le pape a dit: “Je vous aime beaucoup!” Les jeunes très enthousiasmés ont ovationné le Saint-Père tout en chantant.

Ensuite nous avons visité la cathédrale de Wawel, puis nous sommes arrivés au palais épiscopal, dans la rue Franciszkańska, avec sa célèbre fenêtre papale. Nous avons terminé la visite sur la grande place du marché (« Rynek »). Dans la collégiale académique de Sainte Anne le père Jarosław a célébré la messe après laquelle notre chorale paroissiale “Soli Deo” a présenté le concert “Je viens d’un pays lointain”, dédié à notre bien-aimé Saint-Père Jean-Paul II, à l’occasion du quarantième anniversaire de son premier pèlerinage en Pologne. Le concept et le programme du concert a été réalisé par Elisabeth et Czesław Noster, paroissiens d’Aulnay sous Bois et membres de la Fondation Jean-Paul II. Le concert a été réalisé en collaboration avec cette fondation. L’église était remplie d’auditeurs parmi lesquels nous avons trouvé des membres de nos familles ainsi que des amis. De longs applaudissements ont récompensé cette belle présentation. Ce concert a déjà été présenté dans quelques églises de la banlieues parisienne, dans le cadre du 40e anniversaire de l’élection de Jean-Paul II.

Ainsi s’achève notre pèlerinage mais, avant de monter dans l’avion dimanche, nous nous sommes retrouvés dans la chapelle de l’aéroport de Cracovie portant le nom de Jean-Paul II. Le père Jarosław Koch et l’aumônier de la chapelle ont célébré une messe devant l’autel avec le tableau représentant le Saint-Père. Au cours de l’Eucharistie, nous avons remercié Dieu et la Sainte Mère pour le temps du

pèlerinage, pour toutes les émotions et les beaux moments que nous avons vécus au cours de ce voyage à Cracovie et à Częstochowa. Chacun de nous est venu à Jasna Góra avec des intentions différentes. Avec des intentions privées, mais aussi confiées par des amis, la famille, par ceux qui ne pouvaient pas venir avec nous. Nous les avons présentées à la Dame de Jasna Góra lors de la veillée devant son icône, en espérant dans nos cœurs qu’elles seront entendues par notre Mère et présentées à son Fils. Nous remercions la Mère de Dieu et le Saint-Père Jean-Paul II pour leur protection ainsi que pour ce pèlerinage très réussi.

Texte: Elisabeth Noster

Photos: Zbigniew Adamek