John Paul II Foundation

Cardinal Stanisław Ryłko aux Amis de la Fondation Jean Paul II

Je souhaite partager avec vous la nouvelle de ma nomination le 28 décembre par le Saint-Père, à la fonction de l’Archiprêtre de la Basilique Papale Sainte-Marie Majeure à Rome. Le 2 février, le jour de la Chandeleur, j’ai inauguré de manière solennelle cet honorable ministère pastoral. Tous les pèlerins qui se rendent dans la Ville Eternelle connaissent très bien ce lieu. C’est le plus ancien Sanctuaire Marial dans l’Occident. La genèse de la basilique remonte aux temps du concile d’Ephèse qui a défini en 431 le dogme de la Maternité Divine de Marie. Ce sanctuaire se distingue par sa beauté architecturale et les œuvres d’art qui l’ornent. On l’appelle Mère de tous les Sanctuaires Mariaux du monde chrétien. C’est un inestimable monument de foi et d’amour que de nombreuses générations de chrétiens portaient pour la Très Sainte Mère de Dieu, vénérée dans la célèbre icône Salus Populi Romani, le Salut du Peuple Romain. Ce lieu était et continue d’être visité par les papes et les saints,  ainsi que par des foules de fidèles du monde entier. C’est un immense héritage spirituel de plus de 15 siècles d’histoire qui pousse à la réflexion : Comment vivre  cet héritage aujourd’hui, comment le transmettre aux futures générations ?…

Comme je l’ai déjà évoqué, la basilique de Sainte Marie Majeure était régulièrement visitée par les papes et parmi eux saint Jean Paul II dont la piété mariale est connue de tous. Quant au Saint- Père François, sa liaison spirituelle avec cette Basilique, et surtout avec la magnifique icône Salus Populi Romani, est particulièrement vivante et profonde. Dès le lendemain de son élection, le pape François s’est rendu auprès de la Mère de Dieu afin de Lui confier tout son pontificat. Depuis le début de son pontificat il a visité cette Basilique plus de 40 fois ! Comme il dit lui-même, déjà avant son élection, à l’occasion de chaque visite dans la Ville Eternelle,  il se rendait en tant que cardinal dans la chapelle de Mère de Dieu de cette Basilique. Ce lieu était et continue d’être pour lui une importante référence. Aujourd’hui il se soucie afin que la Basilique de Sainte Marie Majeure reste fidèle à sa vocation et qu’elle soit un véritable Sanctuaire Marial, lieu de prière et d’authentique vénération et de piété mariale du peuple de Dieu, comme pendant de nombreux siècles.

Nous le savons bien que la vivante piété mariale caractérise notre religiosité polonaise. Elle constitue sa force qui nous a permis de survivre les grandes épreuves historiques. Nous les Polonais, nous héritons notre amour pour la Très Sainte Mère de Dieu de nos familles, et surtout de nos mères… C’est pourquoi j’ai accepté avec une grande joie la nomination à la fonction d’archiprêtre de la Basilique de Sainte Marie Majeure. Pouvoir servir la Mère de Dieu dans ce lieu particulier et historique, constitue pour moi un grand privilège. Je considère cette nomination comme un couronnement de mes années de travail au Vatican, au service du Successeur de Saint Pierre. Je voudrais ajouter encore que l’image de la Mère de Dieu Salus Populi Romani (Salut du Peuple Romain) m’accompagne depuis l’enfance, même si je ne connaissais pas son histoire ni son véritable nom. Une vieille copie de cette icône est vénérée depuis longtemps dans mon église paroissiale à Andrychów, ma ville d’origine. Les voies du Seigneur sont impénétrables !…C’était donc un long cheminement,  depuis la copie d’Andrychów jusqu’à l’original romain… Il faut préciser que près de 350 copies de cette icône romaine sont vénérées en Pologne, dont 27 portent les couronnes papales. Environ 30 Sanctuaires Mariaux en Pologne sot affiliés à la Basilique romaine, considérée comme Mère de tous les Sanctuaires Mariaux du monde chrétien. Pour nous, les Polonais, cette Basilique est particulièrement proche. Tout cela explique ma gratitude envers le Saint-Père François pour cette nomination. A cette occasion je demande à tous les Amis de la Fondation Jean Paul II de prier pour la réussite de la mission qui m’a été confiée par le Saint-Père…

Je bénis de tout mon cœur tous les Amis de la Fondation Jean Paul II !

Cardinal Stanisław Ryłko

Traduit du polonais par Czeslaw Noster