John Paul II Foundation

Assemblée annuelle des présidents de la Fondation Jean-Paul II

Du 20 au 22 avril 2018 s’est tenue à Rome la rencontre des présidents de Cercles et de Sociétés des Amis de la Fondation Jean-Paul II du monde entier. C’était une belle rencontre de formation, remplie de prières communes, d’échanges d’expériences et du partage de projets d’avenir de la Fondation, mais aussi des visites de la Ville-Eternelle et de Castel Gandolfo, la résidence d’été des papes. Le premier jour du congrès a commencé par la Messe devant la tombe de saint Jean-Paul II, créateur de la Fondation, présidée par Son Excellence l’archevêque Konrad Krajewski, aumônier apostolique du pape François et ancien cérémoniaire du pape Jean-Paul II. L’homélie a été prononcée par le père dr Krzysztof Wieliczko, l’administrateur de la Fondation et l’organisateur de la rencontre. Dans son homélie il a mis l’accent sur la vérité de la sainteté. Il disait : La vérité de la sainteté de Jean-Paul II a particulièrement resplendi après son départ à la maison du Père. Cette vérité nous encourage à atteindre notre sainteté personnelle. On ne devient pas saint uniquement dans des circonstances exceptionnelles mais en assumant notre vocation personnelle dans l’accomplissement de nos devoirs quotidiens, sans oublier les paroles de Jean-Paul II : « Les saints ne demandent pas d’être applaudis mais d’être suivis ». La sainteté de ce Pape extraordinaire nous apprend avant tout à professer avec courage notre foi.

Ensuite les présidents de Cercles et Sociétés se sont rencontrés dans les groupes linguistiques. Ils ont partagé leur expérience dans les activités locales de la Fondation, leurs succès et difficultés. Dans la deuxième partie de la rencontre ils ont écouté les témoignages d’anciens et d’actuels boursiers de la Fondation. Leurs témoignages ont démontré une fois de plus l’importance et la beauté de l’œuvre de la Fondation Jean-Paul II.

Le deuxième jour a commencé par une Messe solennelle dans la chapelle de l’Image Miraculeuse Salus Populi Romani en la basilique de Sainte Marie-Majeure, présidée par Son Eminence le cardinal Stanisław Ryłko, archiprêtre de la Basilique et président du Conseil d’Administration de la Fondation Jean-Paul II. Il disait dans son homélie : Jean-Paul II a choisi comme devise épiscopale les fameuses paroles : « Totus Tuus ! », ce qui veut dire : « Tout à Toi, Marie ». C’était le programme de sa vie du jeune homme, du séminariste clandestin à Cracovie, de l’évêque et du pape. Ces paroles comprennent le secret de sa puissance spirituelle qui suscitent une grande admiration jusqu’à ce jour : plus de 100 voyages apostoliques, 15 encycliques, près de 3000 discours et catéchèses prononcés dans plusieurs langues. Grand apôtre et maître de la foi ! Jean-Paul II lui-même, en essayant d’expliquer sa piété mariale et le sens de sa devise « Totus Tuus », a dit : « Cette formule n’exprime pas uniquement piété et dévotion, elle représente beaucoup plus … » (« Entrez dans l’espérance », p.157). Oui, ces paroles contenaient le programme de toute sa vie ! … Et ensuite le Saint-Père revenait sur ses plus importantes rencontres avec Marie – depuis l‘icône de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours à l’église paroissiale de Wadowice, à travers la tradition du scapulaire carmélite à l’église des Pères Carmélites à Wadowice et le sanctuaire de Kalwaria Zbrzydowska, jusqu’au sanctuaire de  Jasna Góra. C’était son école de piété mariale qui a fini par se traduire par ce fameux « Totus Tuus » – « Tout à Toi, Marie ». En portant notre regard sur cette très vieille Icône de Notre Dame « Salus Populi Romani », répétons après saint Jean-Paul II : « Totus Tuus » – Tout à Toi, Marie ». Après la Messe le cardinal Ryłko est allé à la rencontre des fidèles en leur racontant l’histoire et l’architecture du  Sanctuaire.

Ensuite les participants du congrès sont allés visiter Rome antique. Pour certains c’était une visite des lieux déjà connus, mais pour la plupart c’était la toute première visite dans la Ville-Eternelle. L’après-midi a été consacré aux rencontres dans les groupes linguistiques. La journée s’est terminée par la projection de films sur Jean-Paul II : « L’appartement » et « 9 jours qui ont transformé le monde ».

Dimanche on a pu visiter les Jardins et le Palais des Papes à Castel Gandolfo, avec de nombreux souvenirs de saint Jean-Paul II. Ensuite une Messe a été célébrée à l’église du pape par Son Excellence Józef Staniszewski, évêque auxiliaire de Grodno (Biélorussie) et ancien boursier et diplômé de la Fondation Jean-Paul II. Dans son homélie il disait : Frères et Sœurs ! Grand pape, saint Jean-Paul II, bon pasteur, demandait aux fidèles et à tous les hommes de bonne volonté d’ouvrir grandes les portes au Christ, d’ouvrir les cœurs des hommes et les frontières des Etats. C’est lui-même, à l’instar du Bon-Pasteur qui a pris sur ses épaules l’homme dans le besoin, n’a pas permis à une faible flamme du cierge de s’éteindre, il l’a fait reposer dans la vallée verte, a traduit des écritures, a tendu une main secourable, a aidé ceux qui avaient besoin de se plonger dans l’héritage de l’Eglise, afin que l’on ne dise pas :il n’y a personne pour m’aider. Chers frères et sœurs, c’est grâce à votre bienveillance et générosité que tout cela a été possible. Au nom de tous ceux qui, grâce à vous,  « ont senti la touche du Seigneur qui passe », je vous remercie du fond du cœur. Par l’intercession de saint Jean-Paul II, nous portons nos prières devant le Trône de Dieu et nous prions le Bon-Pasteur de continuer à encourager les cœurs nobles des filles et des fils de l’Eglise à faire  le « don de soi-même » pour les autres. Nous prions saint Jean-Paul II afin qu’il bénisse, depuis la fenêtre de la Maison du Père, tous les membres de cette grande mission réalisée dans le monde actuel  par la Fondation Jean-Paul II. Que la Sainte-Vierge-Marie qui a entendu, a accepté et a incarné la Parole de Dieu qui s’est faite chair, vous protège et vous accompagne dans votre mission ! »

Forts de la Parole de Dieu, de la prière commune, du travail et des moments joyeux, les présidents de la Fondation ont achevée leur Assemblée par la rencontre avec le cardinal Ryłko dans les jardins de la Maison Polonaise.

Traduit du polonais par Czeslaw Noster